De Drugswet is 99 jaar oud en niet meer van deze tijd (De Knack, 24/02/2020)

Désolé, cet article est seulement disponible en Néerlandais.

Dag op dag 99 jaar geleden werd de Drugswet van kracht. De tekst is dringend aan modernisering toe, zegt Steven Debbaut van burgerbeweging SMART on Drugs. ‘Je zou mogen verwachten dat de Belgische politiek werk maakt van een modern en humaan drugbeleid, maar helaas.’

Op 24 februari 1921 werd de Wet betreffende het verhandelen van giftstoffen, slaapmiddelen en verdovende middelen, psychotrope stoffen, ontsmettingsstoffen en antiseptica van kracht. De collectieven #STOP1921 aan Franstalige zijde en SMART on Drugs aan Vlaamse zijde, die tientallen verenigingen, maatschappelijke actoren, en duizenden burgers vertegenwoordigen, bundelen hun krachten om de kloof tussen deze bijna eeuwenoude wet en de hedendaagse samenleving aan de kaak te stellen.

(…)

Lees meer / Bron : De Drugswet is 99 jaar oud en niet meer van deze tijd (De Knack, 24/02/2020)

Carte blanche : Enterrons la loi sur les drogues avant son centenaire

Carte blanche du collectif #STOP1921 | Ce 24 février 2020, la « loi concernant le trafic des substances vénéneuses, soporifiques, stupéfiantes, psychotropes, désinfectantes ou antiseptiques » fête son 99e anniversaire. Ce texte définissait une politique en matière de drogues visant notamment à limiter l’usage problématique de drogues et ses conséquences sanitaires et sociales. Près d’un siècle plus tard, elle est toujours à l’ordre du jour. Dans le contexte de l’époque, au tout début de la prohibition de l’alcool aux États-Unis, il est relativement compréhensible que le législateur ait opté pour une approche répressive, pensant qu’il serait possible d’éradiquer un comportement jugé indésirable. A l’époque en effet, l’offre en substances illicites n’était pas aussi diversifiée qu’aujourd’hui, et les connaissances scientifiques en matière d’addictions et de criminologie étaient nettement moins développées. Il semblait donc permis d’espérer voir éclore un monde sans drogues. Continuer la lecture de « Carte blanche : Enterrons la loi sur les drogues avant son centenaire »

Communiqué de presse : « 99 ans de prohibition: stop ou encore? »

Ce 24 février 2020 marque le 99e anniversaire de notre loi «drogues». Les collectifs #STOP1921 côté francophone et Smart On Drugs côté flamand, qui représentent plusieurs dizaines d’associations et d’acteurs de la société civile présents en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, s’associent pour dénoncer le décalage entre cette loi quasi centenaire et ses effets sur la société d’aujourd’hui. Permet-elle de mieux protéger la santé publique et les citoyens ? Permet-elle de réduire les consommations et de limiter la disponibilité des drogues illégales ? Permet-elle de mettre fin à l’enrichissement des réseaux criminels ? A ces questions la réponse est : non. Continuer la lecture de « Communiqué de presse : « 99 ans de prohibition: stop ou encore? » »

Appel à soutien pour une régulation non-marchande du cannabis

Pourquoi définir un cadre légal pour les Cannabis Social Clubs ?

Communiqué de presse

Bruxelles, 28 janvier 2020 | Face aux enjeux en matière de santé publique et de justice sociale, les acteurs de la société civile se mobilisent dans tout le pays pour remettre en question la politique de prohibition du cannabis. Les mouvements #STOP1921 et SMART on Drugs, déjà soutenus par nombre de personnalités et d’experts, lancent une pétition pour demander au législateur de réguler le marché du cannabis et de définir un cadre légal pour les Cannabis Social Clubs en Belgique. Continuer la lecture de « Appel à soutien pour une régulation non-marchande du cannabis »

Quelques nouvelles de #STOP1921

Nous sommes toujours là! Oui, cela fait un petit temps que nous n’avons plus organisé d’événement ou de rencontre, mais en coulisse, nous continuons à œuvrer à changer la politique drogues en Belgique.

Aux actualités, on a beaucoup entendu parler de régulation du cannabis (notamment au Luxembourg ou au Pays-Bas), mais également de répression et de conservatisme… Chez nous, il y a peu, au nom d’une loi écrite en 1921, la justice a sévèrement condamné le Cannabis Social Club d’Anvers (Trekt Uw Plant) et ses membres alors que, depuis des années, il défend un modèle de régulation du cannabis responsable et transparent à l’opposé de l’offre qui inonde le marché noir sans scrupule.

Nous communiquerons prochainement sur le sujet…

En attendant, continuez à nous soutenir sur notre page Facebook et/ou à nous envoyer des infos.

Nous attirons également votre attention sur la campagne SmartOnDrugs qui partage les mêmes valeurs que #STOP1921 mais qui concentre davantage ses efforts de sensibilisation au nord du pays.

In het koninklijk park van Brussel voerden zaterdag een vijftigtal drughulpverleningsorganisaties actie voor de decriminalisering van verdovende middelen.

Désolé, cet article est seulement disponible en Néerlandais.

In het koninklijk park van Brussel voerden zaterdag een vijftigtal drughulpverleningsorganisaties actie voor de decriminalisering van verdovende middelen. Hun boodschap? ‘Het huidige drugsbeleid is nefast voor de gebruikers en de samenleving.’

Dit jaar hebben de deelnemers vooral aandacht voor cannabis. ‘Het drugsbeleid moet gebaseerd worden op wetenschappelijke waarheden in plaats van op morele overwegingen’, klink het bij de deelnemende organisaties.

Het evenement in het Warandepark maakt deel uit van de internationale campagne Support. Don’t Punish, verspreid over meer dan tachtig landen. In België nemen een vijftigtal organisaties en verenigingen deel die actief zijn in onder meer de gezondheidszorg, mensenrechten, de permanente educatie, en het gevangeniswezen. Allen vragen zij om de huidige drugswetgeving grondig te herzien.

Lees meer / Bron : Actie voor decriminalisering van drugs: ‘Vorige regering heeft enkel stappen achteruit gezet’ (De Standaard)

Plus de 50 associations belges se mobilisent pour la légalisation du cannabis ce samedi (RTBF)

« Soutenez. Ne punissez plus« , indique cette campagne de sensibilisation aux drogues qui investira le Parc de Bruxelles ce samedi. Plus de 50 associations belges s’unissent et revendiquent une nouvelle politique relative aux drogues en Belgique. Jean-Philippe Hogge, responsable de projet chez Modus Vivendi, était l’invité de Nathalie Devick dans Weekend Première ce samedi matin.

Lire l’article / Source : Plus de 50 associations belges se mobilisent pour la légalisation du cannabis ce samedi (RTBF)