Les Cannabis Social Clubs : un dispositif de Promotion de la Santé ? Note de la Fédération Bruxelloise de Promotion de la Santé

Sorry, this entry is only available in French.

La Fédération Bruxelloise de Promotion de la Santé (FBPS) vient de rejoindre les nombreux signataires qui plaident pour une régulation non marchande du cannabis et la reconnaissance des Cannabis Social Clubs. Dans la foulée, elle publie une note qui explique pourquoi, en tant qu’acteur de promotion de la santé, elle fait ce choix.

La FBPS explique notamment que le modèle des cannabis social club s’inscrit dans le cadre de la promotion de la santé et qu’ils participent à la lutte contre les inégalités sociales de santé, ainsi qu’à la réduction des risques liés à la consommation du cannabis dans le contexte prohibitionniste.

Lire la note

Carte blanche : Enterrons la loi sur les drogues avant son centenaire

Sorry, this entry is only available in French.

Carte blanche du collectif #STOP1921 | Ce 24 février 2020, la « loi concernant le trafic des substances vénéneuses, soporifiques, stupéfiantes, psychotropes, désinfectantes ou antiseptiques » fête son 99e anniversaire. Ce texte définissait une politique en matière de drogues visant notamment à limiter l’usage problématique de drogues et ses conséquences sanitaires et sociales. Près d’un siècle plus tard, elle est toujours à l’ordre du jour. Dans le contexte de l’époque, au tout début de la prohibition de l’alcool aux États-Unis, il est relativement compréhensible que le législateur ait opté pour une approche répressive, pensant qu’il serait possible d’éradiquer un comportement jugé indésirable. A l’époque en effet, l’offre en substances illicites n’était pas aussi diversifiée qu’aujourd’hui, et les connaissances scientifiques en matière d’addictions et de criminologie étaient nettement moins développées. Il semblait donc permis d’espérer voir éclore un monde sans drogues. Continue reading “Carte blanche : Enterrons la loi sur les drogues avant son centenaire”

Communiqué de presse : “99 ans de prohibition: stop ou encore?”

Sorry, this entry is only available in French.

Ce 24 février 2020 marque le 99e anniversaire de notre loi «drogues». Les collectifs #STOP1921 côté francophone et Smart On Drugs côté flamand, qui représentent plusieurs dizaines d’associations et d’acteurs de la société civile présents en Flandre, à Bruxelles et en Wallonie, s’associent pour dénoncer le décalage entre cette loi quasi centenaire et ses effets sur la société d’aujourd’hui. Permet-elle de mieux protéger la santé publique et les citoyens ? Permet-elle de réduire les consommations et de limiter la disponibilité des drogues illégales ? Permet-elle de mettre fin à l’enrichissement des réseaux criminels ? A ces questions la réponse est : non. Continue reading “Communiqué de presse : “99 ans de prohibition: stop ou encore?””

Reportage : Le (très) difficile parcours judiciaire des membres du Cannabis Social Club

Sorry, this entry is only available in French and Dutch.

https://www.youtube.com/watch?v=J7S_VMhqlLg

Rencontre avec les membres de Trekt Uw Plant, le premier Cannabis Social Club de Belgique créé en 2006 à Anvers. La justice vient de les condamner à de lourdes peines, mais ils tiennent bon et continuent à défendre une autre politique drogues. Alors que la prohibition a montré ses limites et que les cannabis socials clubs sont reconnus par plusieurs pays et experts comme l’un des moyens efficaces pour réguler le marché du cannabis, la Belgique reste bloquée sur une loi drogues datant de 1921.

Signez notre pétition de soutien aux Cannabis Social Clubs

Un reportage réalisé par le Centre d’Action Laïque dans le cadre de l’émission Libres, ensemble et de son soutien à la campagne #STOP1921.

Appel à soutien pour une régulation non-marchande du cannabis

Sorry, this entry is only available in French.

Pourquoi définir un cadre légal pour les Cannabis Social Clubs ?

Communiqué de presse

Bruxelles, 28 janvier 2020 | Face aux enjeux en matière de santé publique et de justice sociale, les acteurs de la société civile se mobilisent dans tout le pays pour remettre en question la politique de prohibition du cannabis. Les mouvements #STOP1921 et SMART on Drugs, déjà soutenus par nombre de personnalités et d’experts, lancent une pétition pour demander au législateur de réguler le marché du cannabis et de définir un cadre légal pour les Cannabis Social Clubs en Belgique. Continue reading “Appel à soutien pour une régulation non-marchande du cannabis”

Quelques nouvelles de #STOP1921

Sorry, this entry is only available in French.

Nous sommes toujours là! Oui, cela fait un petit temps que nous n’avons plus organisé d’événement ou de rencontre, mais en coulisse, nous continuons à œuvrer à changer la politique drogues en Belgique.

Aux actualités, on a beaucoup entendu parler de régulation du cannabis (notamment au Luxembourg ou au Pays-Bas), mais également de répression et de conservatisme… Chez nous, il y a peu, au nom d’une loi écrite en 1921, la justice a sévèrement condamné le Cannabis Social Club d’Anvers (Trekt Uw Plant) et ses membres alors que, depuis des années, il défend un modèle de régulation du cannabis responsable et transparent à l’opposé de l’offre qui inonde le marché noir sans scrupule.

Nous communiquerons prochainement sur le sujet…

En attendant, continuez à nous soutenir sur notre page Facebook et/ou à nous envoyer des infos.

Nous attirons également votre attention sur la campagne SmartOnDrugs qui partage les mêmes valeurs que #STOP1921 mais qui concentre davantage ses efforts de sensibilisation au nord du pays.

Communiqué de presse : “Drogues: ne punissez plus!” Une autre politique est possible.

Sorry, this entry is only available in French.

La campagne “Soutenez. Ne punissez plus.” est une campagne internationale relayée en 2018 dans 98 pays et 234 villes. Elle plaide pour une politique des drogues basée sur des vérités scientifiques plutôt que sur des considérations morales. Concernant la Belgique, nous avons besoin d’innover pour répondre aux défis contemporains posés par l’usage de drogues. Malheureusement, en l’état actuel de la loi, il n’est ni possible d’œuvrer en ce sens, ni de déployer des stratégies de santé pourtant souhaitées par l’OMS, les professionnels de la santé et certains élus locaux (cf. la dépénalisation du cannabis). Nous exhortons le gouvernement fédéral à envisager un changement de politique.

L’initiative est relayée en Belgique par une cinquantaine d’associations issues du monde de la santé, des droits de l’humain, de l’éducation permanente, du secteur prison,…

Nous demandons la révision de la loi dans le respect des Droits de l’Humain, pour plus de bienveillance et de dignité. La priorité ne doit plus être de considérer l’usager de drogues comme un criminel ni d’empêcher de porter assistance aux publics vulnérables.

Aujourd’hui, de nombreuses recommandations internationales demandent aux États d’investir davantage dans le champ de la santé publique pour mieux appréhender la consommation de drogues. Malheureusement, le dernier gouvernement fédéral belge les a ignorées et a fait marche arrière en prônant la tolérance zéro.

Cette attitude bloque entre autre:

  • L’usage thérapeutique du cannabis;
  • Les Cannabis Social Clubs;
  • Les traitements à la diacétylmorphine (héroïne médicalisée);
  • L’accès à la Naloxone® et le Narcan® (antidote aux overdoses à l’héroïne.)

Le 22 juin, nous défendrons ces enjeux de Réduction des Risques liés à l’usage de drogue, cette année, nous mettons l’accent sur le cannabis dans tous ses états et proposerons différentes voies pour mener une politique des drogues cohérente, soucieuse du Droit à la Santé de tous.

Nous revendiquons :

  • La fin de la criminilisation pour les personnes majeures de l’usage récréatif;
  • La fin de la criminilisation de l’usage thérapeutique;
  • Une régulation de l’accès pour des produits de qualité: officines d’états, cannabis social clubs, auto-production.

La campagne Soutenez. Ne Punissez Pas. est une initiative mondiale menée par Le Consortium International sur les Politiques des Drogues (IDPC), le Réseau International des Consommateurs de Drogues (INPUD), l’Association Internationale de Réduction des Risques (HRI), et l’Alliance Internationale pour le VIH/SIDA. Elle plaide pour que les gouvernements commencent à investir dans des réponses plus efficaces et plus rentables de réduction des risques pour les usagers de drogues, pour la dépénalisation des usagers de drogues, ainsi que pour la suppression d’autres lois entravant les services de santé publique.

Télécharger le communiqué de presse

Retrouvez-nous au point presse de l’action Support Don’t Punish samedi 22 juin au Parc de Bruxelles à partir de 16h30.

Contact presse : Jean-Philippe Hogge (Modus Vivendi asbl) 0478 363 573

www.supportdontpunish.org – facebook.com/SDPbelgium

LA DROGUE C’EST MAL | Une mini-série de 3 vidéos consacrée à l’antiprohibition et à la promotion de la santé.

Sorry, this entry is only available in French.

La prohibition de certaines drogues, générée par le cadre légal, est source de stigmatisations et de discriminations à l’encontre des usagers.

« Liaison Antiprohibitionniste » œuvre à réduire ces discriminations et leurs impacts négatifs sur la santé et la vie sociale.

La première vidéo donne la parole à Christine Guillain, professeure de droit pénal et de procédure pénale à l’Université Saint-Louis – Bruxelles. Ancienne avocate au barreau de Bruxelles, elle a défendu sa thèse de doctorat sur les facteurs de criminalisation et les résistances à la décriminalisation de l’usage de drogues. Elle se consacre à présent à l’enseignement et à la recherche, dans un cadre académique et militant.

  • Réalisation et montage : Adrien Centner et Sarah Fautré
  • Prise de son : Patrick Taliercio
  • Mixage : Sébastien Vanderborght
  • Musique : Grapes – I dunno (c) copyright 2008 Licensed under a Licence Creative Commons
  • Avec le soutien de la COCOF dans le cadre de l’appel à projets « Web 2.0 et promotion de la santé ».
  • Merci à Christine Guillain et aux ami·e·s de la Liaison pour leur généreuse participation.