Première réunion de #STOP1921

Quelle séance plénière intéressante pour #STOP1921!
C’était la première du genre, le 23 novembre dernier.
Et c’était plus qu’intéressant.
Parce que nous avons pu rencontrer Dirk, Jean-Pierre et d’autres citoyens. Des citoyens concernés au premier titre par la politique drogues belge.
Les centres spécialisés et les fédérations utilisent toujours des mots, des chiffres et des idées.
Les citoyens utilisent leurs expériences.
Et certaines d’entre elles sont vraiment émouvantes…

La fille de Jean-Pierre a une épilepsie rare. Sa seule façon de prendre soin d’elle est d’utiliser du cannabis. Cependant, le cannabis médical ne peut être utilisé que dans un cadre très restreint en Belgique. Jean-Pierre n’a pas d’autre choix que d’être dans l’illégalité. Voulez-vous en savoir plus sur son histoire? Visitez son site Internet à sofievoncken.be

Le cancer attaqua le fils de Dirk ainsi que la compagne de Philippe. Dans les deux cas, le cannabis a prouvé son efficacité pour réduire les douleurs. Bien sûr, il existe de nombreux médicaments contre la douleur, mais ils ont généralement des effets secondaires importants. L’usage médical de cannabis pour le cancer est scientifiquement connu pour être fiable et efficace. Cependant, dans les deux cas, Dirk et Philippe ont dû être dans l’illégalité afin de prendre soin de leurs proches. Depuis lors, Dirk a mis en place l’association Ons Steentje qui aide les familles avec des enfants malades (onssteentje.be).

La Loi sur les drogues de 1921 et l’arrêté royal de septembre dernier interdit toute utilisation de drogues.
Y compris toute utilisation médicale de drogues (à de rares exceptions près).
Même pour des enfants en souffrance.
Est-ce normal?

Des groupes s’organisent

Plusieurs groupes s’organisent autour de différents sujets dans le cadre de #STOP1921. Êtes-vous concerné? Il suffit d’écrire à info [a] stop1921 [.] be. Nous transmettrons votre courrier et vous tiendrons au courant. Et n’hésitez pas à envoyer l’info à toute personne qui pourrait être intéressée.

Cannabis médical

Êtes-vous concerné par l’usage médical du cannabis? Souffrez-vous de n’importe quel problème de santé pour lequel l’usage de cannabis aide? Ou connaissez-vous quelqu’un qui utilise du cannabis pour des raisons médicales? Plusieurs partenaires STOP1921 sont prêts à organiser des groupes qui pourraient être néerlandophones, francophones ou bilingues. Êtes-vous préoccupé par l’usage médical du cannabis? Ces groupes pourraient aider.

Anyone’s Child

Est-ce que vous ou un proche avez été touchés par la guerre contre la drogue? Pensez-vous que nous avons besoin d’urgence d’une nouvelle approche de la drogue? Anyone’s Child: Families for Safer Drug Control (anyoneschild.org) est un mouvement croissant de familles qui ont perdu des êtres chers ou ont été blessées par des lois antidrogues.

L’interdiction de la drogue n’a pas protégé la fille de 15 ans d’Anne-Marie Cockburn, Martha, qui est décédée d’une surdose accidentelle d’ecstasy. Il n’a pas non plus empêché les fils de Maricela, Gerson et Alan, d’être kidnappés et violemment assassinés en lien à la drogue au Mexique. Anyone’s Child a récemment commencé à faire campagne en Belgique, grâce à Peter qui a perdu son frère à cause de l’héroïne.

Les familles se sont rassemblées pour faire pression en faveur de lois sur les drogues qui protègent plutôt que de nuire ou de tuer nos enfants – cela signifie une politique où les médicaments sont légalement contrôlés et réglementés par les médecins, les pharmaciens et les délivreurs disposant de licences.

Écrivez-nous pour en savoir plus sur la façon dont vous pourriez vous joindre au mouvement – pour empêcher que d’autres ne souffrent comme nous ou visitez le site belge http://anyoneschild.org/belgium/

Prochains événements

Notre prochaine session plénière sera organisée au Parlement de Bruxelles le 21 février 2018, de 16h à 18h. L’entrée est gratuite mais l’inscription est obligatoire. Voir plus de détails dans notre agenda.

En outre, Bruxelles Laïque organisera un événement pour le 97e anniversaire de la Loi Drogues, le 24 février prochain. Plus de détails à venir.